Quelles sont les clauses importantes d’un contrat d’assurance pour un prêt auto

Quelles sont les clauses importantes d’un contrat d’assurance pour un prêt auto

Financer seul l’achat et toutes les formalités de votre projet d’acquisition de nouveau véhicule s’avère parfois coûteux. Pour vous alléger la tâche, vous pouvez solliciter des emprunts. Mais pour bénéficier d’un crédit auto, il est recommandé de souscrire une assurance de prêt auto. Découvrez dans cet article les clauses importantes d’un contrat d’assurance pour un prêt auto.

Une assurance de prêt auto : qu’est-ce que c’est ?

Une assurance de prêt auto est une garantie contre les probables aléas de la vie. Il vous permet de continuer à couvrir vos mensualités en cas de décès, de perte d’emploi ou d’invalidité. Il faut noter que l’assurance de prêt auto est dans la catégorie des assurances emprunteur. Il ne faut donc pas la confondre à l’assurance auto qui couvre le véhicule et non le crédit de son achat.

Ainsi, avoir une assurance de prêt auto met votre famille et vous-même à l’abri des risques d’impayés de votre crédit auto.

Assurance de prêt auto : les clauses importantes du contrat

Pour bénéficier d’un prêt auto, il n’est pas obligatoire que vous souscriviez à une assurance prêt auto. Mais certaines structures peuvent vous l’exiger pour garantir le recouvrement du crédit. Vous trouverez sur ce site tout ce qu’il faut savoir sur les prêts personnels et leurs conditions d’octroi. 

Quand vous optez pour une assurance prêt auto auprès de votre organisme de prêt, elle est dite « assurance groupe ». Ce type d’assurance est une offre unique et mutualisée sans distinction de risque. Quand vous en optez auprès d’un assureur externe, elle est dite « assurance individuelle ». Elle vous donne une offre personnalisée, adaptée à votre profil. Toutefois, pour en bénéficier, les garanties de l’assureur doivent être identiques à celles proposées par la structure prêteuse.

Avant de signer un contrat d’assurance de prêt auto, vous vérifiez minutieusement les clauses suivantes :

  • Le maintien du tarif de l’assurance. En effet, il est très important de s’entendre sur la non-modification du tarif de votre situation professionnelle. Si vous ne veillez pas à cela au moment de la signature de votre contrat, il est possible que votre tarif assurance emprunteur soit revu à la haute en cas de démission ou d’évolution vers une autre société.
  • Les conditions de prise en charge de vos mensualités. Il est primordial que vous exigiez que la prise en charge de vos mensualités soit totale en cas d’invalidité ou d’arrêt de travail. Dans certains contrats, seuls l’invalidité partielle et l’arrêt de travail partiel sont pris en charge.
  • L’indemnisation forfaitaire de l’une des souscriptions en cas d’arrêt de travail. En effet, vous devez vous rassurer que l’indemnisation forfaitaire proposée dans le contrat vous convient pleinement. Certains assureurs prévoient une prise en charge à 100 % de votre mensualité alors que d’autres tiennent compte de votre perte de revenus pour fixer la mensualité à prendre en charge.

Si toutes ces clauses importantes du contrat vous conviennent, vous devriez également jeter un œil attentif sur les autres détails. Si tout est parfait, n’hésitez pas à signer.